la Newsletter

Lettre d'information

Inscription à la Newsletter

se Désinscrire

voyage

Italie : Gênes, 5 raisons d’y aller

Italie : Gênes, 5 raisons d’y aller

Gênes © Jean-Philippe Damiani

Si proche et pourtant méconnue… Premier port d’Italie, à 2 h de route de la France, Gênes la secrète a hérité de son glorieux passé un patrimoine exceptionnel, dont l’une des plus vastes vieilles villes d’Europe. Le vieux Gênes, loin d'être muséifié, demeure un quartier populaire et métissé, offrant au voyageur son lot de promenades pittoresques. Adossée à la colline et tournée vers la mer, la ville de Christophe Colomb regorge de palais, de musées, d’églises baroques, de petites boutiques et de restos où se régaler d’une cuisine à la savoureuse simplicité. Prenez le temps de la découvrir, vous ne le regretterez pas : où il y a Gênes, il y a beaucoup de plaisir !

Balades dans le vieux Gênes

 

Balades dans le vieux Gênes Centre historique © Xedum - Visit Genoa

C’est le trésor de Gênes, qui vaut à lui seul le voyage dans la capitale ligure. Il ne faut pas hésiter à s’y aventurer ; car le Centro Storico, – parmi les plus grands d’Italie –, cache bien son jeu, à l’abri derrière la Sopraelevata, la rocade suspendue qui le sépare du port.

Une fois passées les hautes façades et les arcades de la rue Sottoripa, un gigantesque dédale de ruelles étroites (les carruggi) s’offre au promeneur. Ayant conservé sa structure médiévale, ce lacis inextricable de venelles est bordé d’édifices si haut que le jour y pénètre à peine. Longtemps délaissé, aujourd’hui en voie de réhabilitation, le cœur de Gênes, à l’instar de celui de Naples, reste un quartier populaire et, comme dans tous les ports, cosmopolite.

Ici, la rue est une scène de théâtre à l’italienne : le linge est suspendu aux fenêtres, les épiceries de quartier drainent leurs lots d’habitués, les échoppes d’antan côtoient les bars remplis à l’heure de l’aperitivo, tandis que, plus loin, des dames pratiquent le plus vieux métier du monde.

Au coin des rues, des statues de la vierge ou de Saint-Georges (patron de la ville) semblent veiller sur le quartier. Au-dessus de certaines portes, trônent les armoiries des grandes familles génoises qui ont légué au centro storico un patrimoine exceptionnel : pas moins de 120 palais – pour la plupart de la Renaissance – dont 42 classés au Patrimoine mondial de l’Unesco !

Se balader dans le vieux Gênes, c’est partir à la découverte de pépites cachées au détour d’une rue, comme le palazzo Spinola : un palais du 16e siècle, construit par la famille Grimaldi (oui, celle de Monaco !), abritant des tableaux de maîtres (Van Dyck, Rubens, Tintoret…) et une décoration somptueuse qui semble sortie d’un film de Visconti.

 

Cathédrale San Lorenzo © Xedum - Visit Genoa

Parmi les nombreuses splendeurs de la vieille ville, il ne faut pas manquer la cathédrale San-Lorenzo, toute d’ardoise et de marbre, l’ancien Palais des Doges qui abrite aujourd’hui des expositions d’art, la baroque chiesa del Gesù et ses Rubens et, bien sûr, l’adorable piazza San Matteo où la famille Doria fit construire palais et église.

Gênes ne se résume toutefois pas à sa vieille ville. A partir du 19e s., la cité ligure s'est étendue bien au-delà des limites du centro storico. Coincée entre mer et montagne, Gênes s’est développée à flanc de colline. Pour découvrir les quartiers situés dans les hauteurs, on peut emprunter des funiculaires ou des ascenseurs qui les relient au reste de la ville. Il suffit, par exemple, de quelques minutes pour rejoindre le belvédère du Castelletto d'où l'on a un panorama exceptionnel sur le centre historique, le port et la mer.

D'en haut, on prend la mesure de l’étendue de la ville. Voisine immédiate du centro storico, la Gênes bourgeoise et cossue du 19e siècle déploie ses vastes avenues bordées d’arcades (via XX Settembre, via Dante) et d’établissements chics. Vers l’ouest, le port étend ses docks et ses grues, vestiges de la Gênes industrielle. Au sommet des collines, des forts semblent monter la garde. Des chemins de randonnée les relient entre eux.

 

Incontournables Naples

 

Chiesa San Lorenzo Maggiore (Complesso monumentale di Santa Chiara)

Chiesa San Lorenzo Maggiore (Complesso monumentale di Santa Chiara) Localiser Chiesa San Lorenzo Maggiore (Complesso monumentale di Santa Chiara) sur la carte

Derrière la façade baroque, l’une des plus importantes églises gothiques de l’Italie du Sud ; l'une des plus belles églises de Naples

Museo archeologico nazionale (Musée archéologique national)

Museo archeologico nazionale (Musée archéologique national) Localiser Museo archeologico nazionale (Musée archéologique national) sur la carte

L'un des plus grands musées d’Europe et le plus grand musée archéologique du, qui abrite la collection Farnèse, et les produits de fouilles archéologiques en Campanie

Complesso monumentale di Santa Chiara

Complesso monumentale di Santa Chiara Localiser Complesso monumentale di Santa Chiara sur la carte

Église gothique dans un monastère baroque ; le roi Robert d’Anjou voulait que l’église devienne le panthéon de la dynastie d’Anjou ; les cénotaphes de Marie de Valois et Robert d’Anjou

Castel dell'Ovo (Château de l'Œuf)

Castel dell'Ovo (Château de l'Œuf) Localiser Castel dell'Ovo (Château de l'Œuf) sur la carte

Forteresse médiévale d'où l'on a une très belle vue sur le golfe de Naples ; le Borgo Marinaro, petit port de plaisance pittoresque, et l'admirable palazzo Serra di Cassano

Isola di Capri

Isola di Capri Localiser Isola di Capri sur la carte

Les luxueux cafés, chemins côtiers et jardins exubérants, la vue sur la baie de Naples depuis le mont Tiberio, une île réputée pour ses lieux de tournage

 

Messina (Messine) - Guide et photos

N'en voulez pas à cette métropole industrielle de ne pas posséder le charme dont vous rêviez en abordant la Sicile. Messine n'a pas cessé d'être détruite par les tremblements de terre. Comme si cela ne suffisait pas, les bombardements de la dernière guerre apportèrent leur contribution aux malheurs de la cité ! Il est donc difficile d'y retrouver les traces de la ville antique. Cette ville de passage n'en demeure pas moins la patrie du plus grand peintre sicilien, Antonello da Messina.

 
Carte Messina (Messine) - Sicile

Explorer en photos